Huile d’Onagre

9,90

L’huile d’onagre, issue des graines contenues dans ses fruits, est l’une des huiles les plus riches en acides gras essentiels et plus particulièrement en acide gamma-linolénique (AGL) qui appartient à la famille des Oméga6. Leur action sur les prostaglandines de type 1 lui confèrerait des vertus anti-inflammatoires.
Outre ces AGL aux multiples vertus santé, l’huile d’onagre contient également de l’acide oléique (Oméga 9), de la vitamine E (antioxydante), des phytostérols (connus pour faire baisser le taux de mauvais cholestérol) et des acides triterpéniques.

Catégorie :

Description

Hypocholestérolémiante et cardio-protectrice :

Les nombreux acides gras insaturés contenus dans cette huile, ainsi que ses phytostérols, lui confèrent son action hypocholestérolémiante et cardio-protectrice en limitant l’athérosclérose (formation de plaque d’athérome sur les artères), responsible des AVC et maladies coronariennes.

Anti-inflammatoire :

L’acide gamma-linolénique contenu en grand nombre dans l’huile d’onagre est lié à la production de prostaglandines de type 1, directement impliquée dans la réponse inflammatoire. L’huile d’onagre permettrait donc d’inhiber partiellement les mécanismes responsables de l’inflammation.

Soulage le syndrome prémenstruel ou les symptômes de la ménopause :

Les femmes les plus sujettes aux syndrome prémenstruel (SPM) sont souvent carencées en AGL. Une supplémentation est alors efficace pour améliorer ces symptômes.
Ceci s’expliquerait en partie par l’action des AGL sur les prostaglandines, impliquées dans la régulation du cycle hormonal et dans la diminution de la prolactine, hormone liée au SPM.
Pour les femmes ménopausées, l’onagre aurait des effets positifs sur les bouffées de chaleur, l’irritabilité et les douleurs abdominales. Mais surtout, elle n’a pas son pareil pour re-pulper et assouplir la peau des femmes, largement affectée par la ménopause.

Aide à lutter contre l’ostéoporose

L’huile d’onagre combinée à des huiles de poisson et à du calcium, améliore la densité minérale osseuse (DMO) des personnes âgées sujettes à l’ostéoporose.

Hydrate les peaux sèches, lutte contre le vieillissement prématuré

L’Agence Européenne du médicament (EMA) reconnaît d’ailleurs l’usage de l’huile d’onagre pour calmer les démangeaisons et soulager les peaux sèches.
Ses acides gras lui confèrent une action hautement hydratante lui permettant de restaurer le film lipidique protecteur de la peau.
La vitamine E et les acides triterpéniques qu’elle contient ont enfin une forte action antioxydante, qui rendent l’huile d’onagre efficace pour lutter contre le vieillissement cutané en limitant notamment l’apparition des rides.

Posologie

Traditionnellement, pour soulager les troubles cutanés ou les troubles prémenstruels, on recommande entre 3 et 6 g d’huile d’onagre par jour (2 g deux à trois fois par jour). L’huile d’onagre peut également être utilisée par voie externe en massage cutané. en période de grossesse ainsi que chez les personnes épileptiques. Son action légèrement anticoagulante est susceptible d’augmenter l’efficacité de certains médicaments. Il est donc préférable de ne pas entreprendre de cure d’huile d’onagre si vous êtes traité par anticoagulants.

Informations complémentaires

Poids 0.260 kg